Comment se débarrasser de ces parenthèses faciales (plis nasogéniens) ?

L’une des zones du visage les plus courantes qui dérange de nombreux patients est le développement des plis nasogéniens, également appelés sillon lèvres-pommettes ou, dans une récente publicité télévisée, parenthèses. On peut discuter pour savoir s’il s’agit d’un pli ou d’un sillon, mais c’est probablement plus proche d’un pli. Il se développe lorsque le tissu des joues du dessus vieillit et commence à s’affaisser…. tombant sur sa frontière avec la lèvre supérieure.

La lèvre supérieure étant « fixe », le tissu de la joue en surplomb crée l’apparence d’un pli qui se creuse. Avec le temps, le vieillissement et l’anatomie du visage, ce sillon nasogénien s’étend vers le sud, au-delà du coin de la bouche et parfois jusqu’au bord inférieur de la mâchoire dans les cas extrêmes de laxité cutanée. Cette zone est couramment traitée par des produits de comblement injectables et, dans mon cabinet, autant de patients veulent que leur sillon nasogénien soit traité que leurs lèvres soient agrandies.

Réduire les plis nasogéniens

La méthode la plus courante pour réduire les plis nasogéniens est celle des produits de comblement injectables. Comme toutes les procédures de remplissage par injection, les résultats de la réduction des plis nasogéniens sont rapides, faciles à réaliser et les résultats sont immédiats. Je les réalise généralement sous un bloc d’anesthésie locale afin que le traitement soit aussi confortable que possible. Bien que tous les produits de comblement injectables soient efficaces, je pense que certains sont plus adaptés à cette zone que d’autres. Et ceux que je considère comme les meilleurs sont ceux qui durent le plus longtemps et qui ont la plus grande « poussée ».

Si tous les produits de comblement à base d’acide hyaluronique, tels que Restylane ou Juvaderm, sont efficaces, ils ne durent pas aussi longtemps que les produits de comblement injectables à particules. Actuellement, Radiesse (billes de céramique) et Artefill (billes de plastique) sont les deux seuls produits de comblement particulaires disponibles. Les preuves sont claires, ce qui n’est pas surprenant en raison de la solidité des billes qui les composent, qu’ils durent systématiquement plus longtemps que tous les produits de comblement à base d’acide hyaluronique.

Si les injections de perles peuvent provoquer des bosses et des irrégularités, ce n’est pas un problème cosmétique important (et on ne le voit généralement pas) dans la zone de tolérance du sillon nasogénien.

À l’inverse, c’est une autre histoire pour les lèvres. De plus, étant donné que la composition des perles rend le matériau injectable plus épais et plus visqueux, je pense qu’il exerce une plus grande pression à mesure qu’il pénètre, ce qui donne un meilleur effet cosmétique et permet d’utiliser moins de produit de comblement injectable. En raison de la longévité des produits de comblement particulaires et de leur volume plus épais, c’est l’approche injectable que je préfère pour les plis nasogéniens. Ce traitement injectable donne un résultat de 9 à 12 mois.

Il existe également d’autres options de traitement pour les plis nasogéniens. La meilleure façon de les éliminer est celle qui n’est presque jamais pratiquée : couper les plis. Cela permet de se débarrasser immédiatement du pli mais laisse également une fine cicatrice qui n’est acceptable que chez les patients plus âgés. L’autre solution, plus courante, consiste à utiliser un implant.

J’utilise spécifiquement un implant Advanta pour les patients qui souhaitent une solution de volume permanent. Une très petite incision est pratiquée dans le pli du nez et à l’extrémité de la ligne de pliage inférieure. L’implant est glissé en place d’un bout à l’autre. Cette intervention peut être réalisée en cabinet sous anesthésie locale.

Implant du sillon nasogénien

L’approche par implant du sillon nasogénien est une bonne solution pour les personnes qui ne veulent plus faire d’injections, qui ne sont pas gênées par le concept d’un implant dans leur visage ou qui ont des sillons nasogéniens très profonds qui nécessiteraient un volume important de produit de remplissage injectable. Mon expérience avec un implant dans cette zone a été assez bonne, mais ce n’est pas une approche de première intention pour la plupart des patients.

A.G