Accident de la route : indemnisation d’un dommage corporel (avocat, nomenclature)

avocat accident dommage corporel

Les accidents de la route peuvent avoir des conséquences extrêmement graves et extrêmement lourdes pour les personnes et les familles qui en sont les victimes. Dommage corporel, préjudices divers et variés, il est nécessaire si vous êtes victime d’un accident de la route de faire appel à un avocat expert en la matière pour pouvoir obtenir la juste indemnisation, celle qui correspondra à tous les préjudices réellement subis.

Faire appel à un avocat expert des accidents de la route

Si vous et / ou un membre de votre famille êtes victime(s) d’un accident de la route il est nécessaire de se tourner vers un avocat expert en matière d’accident de la route comme par exemple Maître Antoine Régley si vous habitez à Lille ou dans les environs et dont nous reparlerons ci-après. Si ce n’est pas la première chose à laquelle on pense dans de telles circonstances, c’est pourtant indispensable pour pouvoir obtenir la juste indemnisation, celle à laquelle vous avez le droit et qui correspond à tous les préjudices réellement subis.

La nomenclature Dintilhac pour indemniser chaque préjudices

Comme le précise maître Antoine Régley sur son site Internet, tout ce qui touche au dommage corporel est complexe et c’est la raison pour laquelle il existe désormais une nomenclature spécifique, appelée nomenclature Dintilhac, expliquée et détaillée par maître Régley ici, à laquelle les professionnels du droit corporel doivent se reporter depuis 2006 pour être sûr de n’oublier aucun préjudice subi par la personne qui en est victime. Cela implique tout préjudice corporel mais pas uniquement. Cette nomenclature a comme objectif de lister chaque poste de préjudices pour que rien ne soit oublié. C’est en s’appuyant sur cette nomenclature et sur une équipe de spécialistes (nous y reviendrons là-aussi juste en dessous) que votre avocat sera en mesure d’obtenir la réparation de tous les préjudices subis.

Cette nomenclature chiffrée permet d’avoir un barème sur lequel s’appuyer pour chaque poste de préjudice abordé. Il en existe une multitude comme par exemple les frais de logement ou de véhicule adaptés, le préjudice esthétique temporaire, le déficit fonctionnel temporaire, le préjudice scolaire, universitaire ou de formation, les souffrances endurées, etc.

Un avocat, une nomenclature et des spécialistes

Les dégâts qui font suite à un accident de la route sont potentiellement extrêmement conséquents et protéiformes. C’est la raison pour laquelle l’avocat à qui vous allez faire appel, en plus de s’appuyer sur la nomenclature que nous avons évoquée, doit pouvoir compter sur une équipe d’experts qui travailleront avec lui pour estimer les besoins relatifs au(x) préjudice(s) subi(s) pour la / les victimes.
En effet, un avocat est un spécialiste du droit, mais ne sera pas en mesure d’évaluer et de chiffrer comme un ergothérapeute ou un architecte les opérations à effectuer pour qu’une personne durement touchée par un accident de la route puisse continuer à évoluer correctement à son domicile. À titre d’exemple, maître Antoine Régley, avocat spécialiste des accidents de la route à Lille dont nous parlions plus haut s’est entouré de médecins, d’ergothérapeutes, de prothésistes, ou encore d’architectes pour pouvoir apporter, dans des situations déjà suffisamment dramatiques et complexes, plus qu’un service, une réponse adaptée et la meilleure indemnisation que possible pour la ou les victimes.

C.S